MANIF devant les bureaux de l’UNSS Nationale – 15 Sept 23

Nos militants franc-comtois, ainsi que les autres académies, étaient ce matin devant l’UNSS à PARIS pour exprimer leur colère !!

Lors des réunions UNSS de rentrée, de nouvelles conditions pour la création des licences et l’accompagnement des élèves ont été présentées.  Elles ont suscité beaucoup de questions mais surtout de désappointement chez les collègues. Elles portent le risque de freiner la pratique des jeunes et de faire chuter le nombre de licencié·es.

  • Création ou renouvellement de licences : il est désormais obligatoire d’inscrire l’adresse mail des parents pour que la licence soit générée. Si vous n’inscrivez aucune adresse mail, la licence sera bloquée.
    La raison de cette nouvelle condition est la suivante : l’UNSS enverra un mail aux parents pour qu’ils valident le droit à l’image (oui ou non), les conditions du RGPD, l’intérêt de prendre une assurance complémentaire. 
    Pour le SNEP-FSU, c’est d’abord un renforcement de l’inégalité d’accès, particulièrement pour les jeunes des classes populaires. C’est aussi la mise en cause de la place centrale de l’AS dans l’organisation et le fonctionnement du service public du sport scolaire. Enfin c’est la traduction du manque total de confiance dans notre professionnalisme et celui des président·es d’AS.
  • L’accompagnement des équipes d’AS : un·e accompagnateur·rice ou animateur·rice d’AS qualifié·e, agréé·e par le comité directeur, ne pourra plus accompagner un groupe d’élèves sans la présence d’au moins un·e prof EPS de l’AS sur le lieu de la rencontre ou d’entrainement et dans le bus.
    Concrètement cela veut dire que les conventions inter établissements et que le fonctionnement des plateaux de districts et des « pôles » d’entrainement d’APSA vont être largement mis à mal. Les élèves des petits établissements seront pénalisé·es. 

Le SNEP-FSU est intervenu dès le 1er septembre auprès du ministère et de la direction nationale UNSS pour demander le retrait immédiat de ces directives aberrantes qui sont synonymes de mort des rencontres et diminution de l’offre sportive et artistique pour les élèves. Les discussions sont toujours en cours.

Par conséquent, le SNEP-FSU considère qu’il n’y a pas d’urgence à affilier votre AS ni licencier des élèves.  

À noter que la licence des élèves inscrit·es l’an dernier est valable jusqu’au 30 octobre et que les élèves participant aux entrainements ou à des rencontres inter-établissements déclarées « promotionnelles » sont couvert·es dès leur adhésion à l’AS. 

Lire la suite

QUESTIONNAIRE ÉTAT DES LIEUX DE L’EPS – Rentrée 2023

Le SNEP-FSU lance à la rentrée 2023 une grande enquête « État des lieux de l’EPS » : équipements, heures perdues, sport scolaire, contenus… Parce que nous estimons que la place de l’EPS doit être valorisée, nous entrons en campagne pour que 2024 rime avec plus et mieux d’EPS en France. Une jeunesse plus sportive : c’est possible ! Nous avons besoin d’une participation maximale de toute la profession dès la rentrée et jusqu’à mi-septembre. Nous vous remercions d’avance pour votre contribution.

 

 

 

Lire la suite

Élections UNSS 2023 : Comment ça marche ?

Les élections des élu·es des AS, un temps incontournable pour la DÉMOCRATIE à l’UNSS !

Courrier du 01/09/23 reçu le 05/09/23 dans vos établissements  : Guide pratique élections 24-28

Ce que les AS ont à faire dès la rentrée.

Calendrier
Toutes académies (sous réserve)
Quelles élections ? Dans quel cadre ? Quel·les électeur·rices ?
Avant le 06/10/2023 Élection du comité directeur de l’AS (*) Lors de l’AG de l’AS Par tous les membres de l’AS
Avant le 20/10/2023, les listes devront être déposées par les candidat·es pour l’élection au CDUNSS
Entre le 13/11/2023 et le 24/11/2023 Élection des représentant·es des AS au CDUNSS Lors d’une réunion du comité directeur de l’AS dans les établissements Seulement par les membres du comité directeur de l’AS
Entre le lundi 27 novembre et le vendredi 8 décembre : récolement des votes, calcul et publication des
résultats définitifs des élections départementales.


(*) Composition des Comités directeurs des AS (cf. article R. 552-2 du Code de l’éducation) :

  • a) Dans les collèges et lycées professionnels, le comité directeur se compose pour un tiers du chef d’établissement et des enseignants d’éducation physique et sportive animateurs de l’association, pour un tiers de parents d’élèves et autres membres de la communauté éducative, dont au moins un parent, pour un tiers d’élèves. [ndlr : exemple avec 3 enseignant·es d’EPS ayant le forfait d’AS dans l’établissement, le comité directeur d’une AS de collège ou LP comportera 12 membres].
  • b) Dans les lycées, le comité directeur se compose pour un quart du chef d’établissement et des enseignants d’éducation physique et sportive animateurs de l’association, pour un quart de parents d’élèves et autres membres de la communauté éducative, dont au moins un parent d’élève, pour la moitié d’élèves. [ndlr : exemple avec 5 enseignant·es d’EPS ayant le forfait d’AS dans l’établissement, le comité directeur de l’AS du lycée comportera 24 membres].
Les comités directeurs d’AS votent pour des listes complètes sans rayer ni panacher les noms :
▪ liste de 6 noms pour l’élection au CD UNSS
▪ liste de 8 noms pour l’élection au CR UNSS
Chaque membre de comité directeur d’AS a une voix.
  • Les élu·es des AS et les représentant·es du SNEP-FSU tiennent une large place dans les instances avec 1/4 des voix dans les CD UNSS et les CR UNSS et 1/3 des voix à l’AG UNSS. Elles et ils sont force de propositions et portent nos revendications.
Lire la suite

A la veille du séminaire des cadres UNSS qui se déroulera les 9 et 10 mars à Paris, et dans un contexte de dialogue tendu entre les syndicats et les instances dirigeantes de l’UNSS, voici un courrier qu’ont adressé les élus des AS nationaux en direction du ministère, relatant les problématiques qui touchent notre sport scolaire actuellement (accord cadre transport, crédits d’animation, rugby…).

Espérons que des réponses fortes seront apportées et que la profession sera enfin écoutée !

Courrier élus des As au ministère

Lire la suite

STAGE PÉDA les 24 et 25 Nov 2022 (mise à jour 17 Nov)

SPORTS COLLECTIFS : Un moment de formation, d’échange et de partage. Plus de 70 collègues inscrits !!!

Nous sommes heureux de vous inviter aux journées de formation EPS qui se dérouleront à Besançon les jeudi 24 et vendredi 25 novembre 2022.
Ce stage sera axé sur la problématique de l’enseignement des sports collectifs. Le Handball et le Volley-ball seront les activités abordées principalement mais nous évoquerons également le Futsal, le Rugby, l’Ultimate et le Basket-ball à travers des comptes rendus de pratiques.
De nombreux intervenants de l’académie et du Snep national. Moment de partage, de rencontre et de convivialité, à l’heure où nos formations de secteurs disparaissent, nous vous attendons nombreux pour cet évènement.
Vous êtes plus de 70 inscrits.
Le jeudi matin, vous êtes convié(e)s au gymnase du lycée Ledoux de Besançon à partir de 9h15 pour un café-croissant. Il est possible de se garer soit au lycée Ledoux, soit le long de l’avenue des Montboucons (voir plan en PJ), mais également au parking du pôle handball ou encore au CIS (5mn à pied).
Vous trouverez ci-dessous le programme du stage et les modalités pour vous rendre sur place.

Programme détaillé en cliquant (mise à jour au 17 Novembre 2022) : ICI

PLAN pour vous rendre sur les lieux du stage : ICI

Modalités d’inscriptions pour votre établissement en cliquant : ICI

 

POUR RAPPEL : CE CONGÉ EST DE DROIT :

– Il ne peut pas être comptabilisé au même titre que les autorisations d’absence.
– MODÈLE DE DEMANDE DE CONGÉ POUR FORMATION SYNDICALE (fournit par le SNEP), demande à envoyer au Recteur (ou au directeur de service) PAR VOIE hiérarchique
– Votre chef d’établissement ne peut pas émettre un avis défavorable et doit transmettre votre demande au Recteur (veillez à ce qu’il le fasse).
– Respectez les délais : demande faite au recteur au plus tard 1 mois avant le stage.
“A défaut de réponse expresse (du Recteur) au plus tard le 15ème jour qui précède le début du stage, le congé est réputé accordé” (Art.3 du décret n°84.474 du 15 juin 1984).
– Si vous avez des doutes sur votre participation, posez votre demande, il sera temps d’annuler par la suite.
– Les attestations de présence demandées par l’administration vous seront remises à l’issue du stage.
– SI VOUS ÊTES HORS DÉLAIS, PAS D’AUTOCENSURE, faite tout de même la démarche. Dans ce cas, envoyez en plus de la voie hiérarchique une copie de votre demande de congé directement au rectorat avec la mention : “copie transmise directement vu l’urgence, original suit par voie hiérarchique”. Faites de même si vous pensez que votre chef d’établissement risque de faire “traîner” la transmission.

Lire la suite

Indice de positionnement social des collèges 2022 – Académie de Besançon

Vous l’avez sûrement vu passer: l’état a été obligé (par un tribunal, pas par sa volonté de transparence…) de publier les IPS (indice de positionnement social) des établissements (écoles et collèges) scolaires.

IPS : L’indice de position sociale (IPS) permet d’appréhender le statut social des élèves à partir des professions et catégories sociales (PCS) de leurs parents. Pour chaque PCS, la valeur numérique de l’IPS correspond à un résumé quantitatif d’un ensemble d’attributs socio-économiques et culturels liés à la réussite scolaire.

Ces données sur « l’indice de position sociale » des écoles et collèges confirment à quel point l’école privée sous contrat se préoccupe peu de mixité sociale. Un « tabou » qui pèse lourd sur l’école publique, qui concentre toutes les difficultés.

Voici toutes les données pour notre académie :

Indice de positionnement social – DOUBS – 2022

Indice de positionnement social – HAUTE SAONE – 2022

Indice de positionnement social – JURA – 2022

Indice de positionnement social – T. de BELFORT – 2022

Retrouvez l’ensemble des documents sur le site du gouvernement en cliquant : ICI

Lire la suite

17 MARS 2022 : dans l’action pour les salaires et les pensions !

Comment croire ce gouvernement, qui a refusé catégoriquement durant 5 ans de réévaluer le point d’indice et de revoir les grilles salariales de la fonction publique, lorsqu’il accomplit un virage à 180 degrés un mois avant les élections ? Jusqu’à présent, sa stratégie était de développer les primes (et donc les inégalités, les tensions au travail, des retraites réduites d’autant) et de refuser une augmentation générale.

Avec l’inflation et la hausse spectaculaire des carburants, le décrochage de toute la fonction publique est si évident qu’il devient difficile de ne pas faire un geste. Mais le geste promis aurait lieu après les élections et n’a pas été chiffré, méfions-nous donc de cette annonce fracassante !

Continuer à peser par une grève massive donnera au gouvernement une idée du mécontentement actuel et de l’augmentation indispensable. C’est pourquoi  l’intersyndicale CGT, FSU, Solidaires et UNSA, et les organisations de jeunesse FIDL, MNL, UNEF et VL appellent à la grève le jeudi 17 mars pour exiger une revalorisation immédiate de l’ensemble des salaires dans le secteur privé et des traitements dans la fonction publique, en commençant par les plus bas salaires.

Assez de perte de pouvoir d’achat !

Les rendez-vous académiques

Doubs Jura Haute Saône T. de Belfort
Besançon
10:30
Place de la Révolution
Dole
10:30
Avenue de Lahr
Vesoul
14:00 Rassemblement Place des Allées
Belfort
10 :00
Maison du Peuple
Lons le Saunier

15 :00
Place de la Liberté

   
Lire la suite