Grève 19 Janvier 2023 : les RDV

Consécutivement à l’annonce du gouvernement confirmant la réforme annoncée des retraites et le report de l’âge légal de départ à 64 ans, une journée de grève intersyndicale et interprofessionnelle est prévue le jeudi 19 janvier prochain.
Voici le communiqué de presse du SNEP : communiqué presse SNEP-FSU
Également une pétition à signer : Non à la réforme des retraites
En espérant vous voir nombreux jeudi prochain!

Les rassemblements sont prévus :

DOUBS :

A Pontarlier :

  • 12h : Rassemblement place d’Arçon puis départ en manifestation à 12h30

A Besançon :

  • 10h : AG éduc et préparation de la manif – Maison des syndicats, 4b rue Léonard de Vinci (interphone FSU). Four à micro-ondes à disposition pour le midi.
  • 14h : manifestation départ place de la Révolution
  • A l’issue de la manif : AG interpro pour envisager les suites de l’action – fac de lettres, amphi Donzelot

A Montbéliard :

  • 10h : AG maison des syndicats, 47 rue des Mines à Audincourt
  • 14h : Manifestation départ Champ de foire

JURA :

10h30: Dole, avenue de Lahr
10h30
: St Claude, rue de Rottenbourg
15h00
: Lons le Saunier, pl.de la liberté+ AG 13h30(maison des syndicats)

HAUTE SAONE :

9h00 : VESOUL, Pont RN 19 (Cora)

TERRITOIRE DE BELFORT :

10h00 : BELFORT, Maison du peuple

Lire la suite

Rentrée 2023 : -69 postes pour l’académie de Besançon

Continuité ! Sur ce point, comme sur d’autres, Pap Ndiaye s’inscrit dans la droite lignée de la politique menée par son prédécesseur. Dans le second degré public, ce sera encore une rentrée sous le signe des suppressions de postes : – 481 suppressions d’emplois. Ajoutés à ceux du quinquennat précédent, on arrive au total vertigineux de 8381 suppressions d’emplois depuis la rentrée 2018 !

Tous les CTSD vont avoir lieu dans la quinzaine à venir (entre le 9 et le 20 janvier 2023). Nous vous publierons les DHG par département. Soyez vigilant dans vos établissements.

Académies Variation des effectifs Variation des moyens d’enseignement dont variation des emplois en ETP dont variation des emplois en HSA
Aix Marseille 0,65% 49 59 -10
Amiens -0,44% -65 -48 -17
Besançon -0,96% -69 -73 4
Bordeaux 0,15% -10 -20 10
Clermont-Ferrand -0,54% -25 -28 3
Corse 0,92% 5 6 -1
Créteil 0,35% 70 60 10
Dijon -0,97% -99 -105 6
Grenoble 0,18% -9 -4 -5
Lille -0,69% -160 -149 -11
Lyon 0,40% 65 60 5
Montpellier 0,88% 90 90 0
Nancy-Metz -0,37% -54 -52 -2
Nantes -0,24% -30 -20 -10
Nice 1,11% 60 54 6
Normandie -0,34% -105 -121 16
Orléans-Tours -0,04% 0 0 0
Paris -1,84% -182 -175 -7
Poitiers -0,11% -25 -25 0
Reims -0,83% -52 -56 4
Rennes -0,25% -30 -34 4
Strasbourg -0,44% -40 -38 -2
Versailles 0,46% 55 64 -9
Guadeloupe -3,38% -106 0 0
Guyane 0,70% 60 58 2
La Réunion -0,32% -17 -18 1
Martinique -2,32% -56 0 0
Mayotte 1,99% 150 0 0
en attente de répartition 16 10 6
Lire la suite

Suspension du Rugby : l’UNSS revoit sa copie, mais…

Voici le communiqué du 6 Janvier :

2023communiquerepriserugby

Pour rappel :

Contenu du message de la DN de l’UNSS aux Chefs d’établissement reçu le 16 décembre :

Madame, Monsieur,
Nous tenons à vous informer que le mercredi 14 décembre 2022, un licencié UNSS a été grièvement
blessé lors d’une rencontre de rugby à 7.

Compte tenu de la gravité de la blessure, nous avons pris la décision de suspendre à compter de ce jour
et jusqu’à nouvel ordre, la pratique du rugby sous toutes ses formes.

Nous convoquons une réunion exceptionnelle de la Commission mixte nationale Rugby (CMN) pour
définir les modalités de pratique adaptées, le plus rapidement possible.

Nous nous engageons à revenir vers vous dans les meilleurs délais.

Contenu du courrier du SNEP envoyé au ministre, président de l’UNSS, suite au courrier de la DN en direction de l’ensemble des chefs d’établissement après un accident survenu au Rugby.

Suspension du rugby à l’UNSS ministre de l’EN – 19-12-2022

 

Lire la suite

Elections professionnelles : un très bon résultat pour la FSU !

Le scrutin des élections professionnelles s’est clôturé hier, jeudi 9 décembre à 17h.

Le SNEP se trouve conforté au sein de la FSU, dans les instance nationales (CSAMEN et CAPN) comme dans les instances académiques (CSA et CAPA). Au final, la FSU sera majoritaire avec 5 sièges sur 10 en CSA et 8 sièges sur 19 en CAPA. Les autres organisations syndicales se partagent le reste des sièges. A noter que le SE-UNSA perd un siège, au profit du SNALC.

Pourtant, rien n’aura été simple ! Voter à ces élections aura été un véritable parcours du combattant et nous ne pouvons nous empêcher de penser que tout cela est orchestré par le ministère pour décourager leurs personnels à voter, malgré les bonnes intentions affichés à grand renfort de communication. Nous constatons là encore les effets néfastes de la Loi de Transformation de la Fonction Publique qui vise à réduire le dialogue social.

Malgré cela, le taux de participation académique (entre 55 et 60% de participation selon les scrutins), bien qu’en légère baisse par rapport à 2018, reste tout à fait honorable, ce qui prouve l’attachement des personnels à faire valoir ce droit fondamental de pouvoir s’exprimer par un bulletin de vote. Et la FSU concentre à elle seule près de 40% des suffrages au niveau académique, la confortant dans sa position de syndicat majoritaire, loin devant les autres. Le syndicalisme de transformation sociale progressiste et revendicatif reste plébiscité par les collègues !

Nous continuerons donc à défendre les droits de chacun et la position de la FSU au sein des instances académiques et départementales. Au niveau académique, au sein du Comité Social d’Administration (CSA), qui remplace le CTA, et qui traitera des questions relevant des compétences du rectorat, notamment des moyens dans les lycées, et également au sein de la seule CAPA qui subsiste (CAPA contestation des rendez-vous de carrière), qui regroupera désormais l’ensemble des enseignants du second degré, dont les P.EPS. Au niveau départemental également en sein des Comités Sociaux d’Administration Départementaux (ancien CTSD) qui traiteront notamment de l’attribution des moyens pour les collèges.

Vos élus du SNEP seront bien présents dans ces réunions et travailleront de manière fédérale avec les élus de la FSU pour continuer à porter nos revendications.

Grâce à votre pugnacité pour voter, nous serons en mesure de continuer nos combats pur une société plus juste, un métier revalorisé, une EPS ambitieuse pour nos élèves.

Merci encore à vous tous pour votre engagement à nos côtés !

VOTE CSA Académique

Syndicats Nombre de voix Nombre de sièges
FSU 3159 5
UNSA 2222 3
SGEN CFDT 679 1
SNALC 562 1
FNEC FP FO 513 0
Union CGT SUD 487 0
A & D CFE 116 0

VOTE CAP Académique

Syndicats Nombre de voix Nombre de sièges
FSU 1291 8
UNSA 504 3
SGEN CFDT 404 2
SNALC 396 2
FNEC FP FO 347 2
Union CGT SUD 326 2

 

VOTE CSA Ministériel

Syndicats Nombre de sièges
FSU 6
UNSA 3
FO 2
CGT 1
SNALC 1
SUD 1
SNEG CFDT 1

 

VOTE CAP Nationale

Syndicats Nombre de sièges
FSU 9
UNSA 2
FO 2
CGT 2
SNALC 2
SUD 1
SNEG CFDT 1
Lire la suite

Élections professionnelles : scrutin ouvert !!

POURQUOI VOTER ?

C’est votre vote, et lui seul, qui fixera le poids et les moyens (temps de décharge) de notre équipe syndicale. Chaque militant.e du SNEP Besançon donne beaucoup de son temps personnel pour les autres.
Par votre vote, vous avez l’occasion de nous donner du temps pour agir davantage !

Afin de :
– Poursuivre et amplifier nos actions,
– Faire aboutir nos revendications,
– Vous soutenir et défendre en cas de besoin face à l’administration,
– Avoir le temps et l’énergie d’organiser des stages et colloques pédagogiques comme celui des 24-25 Novembre dernier.

Vous savez pouvoir compter sur nous au quotidien, et pas seulement pour quelques semaines avant les élections. Du 1er au 8 décembre: on compte sur vous !

COMMENT VOTER ?

1. Activer son espace électeur

Dès maintenant, pour ne pas rater le vote dès l’ouverture le 1er décembre et pour cela :

  • je consulte ma messagerie professionnelle et recherche un mail datant du 13/10/2022 ayant pour objet « Ouverture du portail élections professionnelles »
  • Je clique sur le bouton « Accéder au portail Élections »
  • Je choisis mon mot de passe « Élections » sécurisé
  • Je choisis une question défi (servira en cas de perte du code de vote)
  • Je saisis la réponse à cette question
  • Je clique sur « Activer son compte »

Si je ne retrouve pas le mail du 13 octobre ! Que faire ?

J’accède au portail Élections via le lien ici…

  • Je saisis mon identifiant : mon adresse mail professionnelle
  • Je clique sur « Connexion ».
  • Si votre compte n’a pas été activé, un message vous alerte de la réception d’un nouveau mail avec le lien à usage unique.
  • Je reprends la procédure expliquée ci-dessus.

2. Reprendre son enveloppe électeur

Aller sur l’espace de vote : lien ici…

Elle vous a été donné dans votre établissement contre signature. Si vous ne l’avez pas eu, vous pouvez aller la réclamer.

A l’intérieur de ce courrier, vous trouverez en bas à gauche votre code de vote qui vous sera demandé dans la deuxième phase.

3. Je vote pour les 4 scrutins

Pour soutenir le SNEP, je clique FSU.

4. Si vous bloquez, appelez nous

S2-70 : Kevin RONGEOT au 06 71 58 58 66

S2-90 : Boris BENABID au 06 45 85 80 53

S2-25 : Évelyne TELLIER au 06 63 60 09 75

S2-39 : Christelle VIDEIRA au 06 71 50 49 88

S3-besançon : Ivan BOUDAY au 06 79 16 42 24

Lire la suite

Compte Rendu CDEN 21 Novembre

Constatant l’affaiblissement organisé du service public d’Éducation, la FSU90 a rappelé les méfaits de la politique Macron, organisant une éducation à deux vitesses selon les établissements scolaires. Dans le département, nous avons enfin, après plusieurs relances, obtenu un bilan de l’audit sur l’évolution de la population scolaire dans les collèges et les Ecoles du Territoire de Belfort. Avec une nécessaire réflexion à mener sur la carte scolaire et la sectorisation. A l’horizon 2024, une modification de celle-ci serait envisagée avec en point de mire l’objectif de stopper l’hémorragie dans les établissements dont les effectifs diminuent dangereusement, diminution conjuguée parfois avec une paupérisation de la population scolaire (Chateaudun pour ne citer que ce collège).

Un point a été fait également sur le bâti et plus spécifiquement les gymnases de notre département. Si un effort non négligeable du département (et des communes dans une moindre mesure) a été fait afin que les gymnases de Danjoutin, Montreux-Château ou Valdoie par exemple voient le jour, il n’en demeure pas moins que d’autres sont dans un état de vétusté avancé et qu’il devient urgent d’envisager des travaux à la hauteur des enjeux. Surtout dans un contexte de hausse des coûts de l’énergie généralisé où bien souvent nos gymnases sont des gouffres financiers, étant de véritables passoires thermiques ! Notons tout de même l’effort fait par le département pour abonder  l’enveloppe allouée aux collèges du département de près de 500 000 euros, afin de supporter l’explosion des coûts de viabilisation dans nos établissements et ne pas mettre en difficulté financière des établissements qui parfois le sont déjà. Autre point positif, le dispositif d’écrêtement appliqué sur le budget des établissement qui n’auraient pas consommé l’enveloppe est suspendu à titre transitoire cette année scolaire.

La réunion s’est terminée par des (tentatives de) réponses apportées à nos questions diverses (seule la FSU en avait envoyé).

Ci-dessous un bilan succin des échanges qui ont eu lieu, ainsi que la déclaration préalable lue par vos élus de la FSU 90.

B.Benabid, représentant FSU 90 au CDEN

Déclaration préalable FSU 90

Compte rendu CDEN

 

 

Lire la suite

MOUVEMENT INTER 2023, documents d’aide à la saisie

La saisie des demandes de mutation sur SIAM débutera le 16 novembre 2022 à 12 h et se terminera le 7 Décembre 2022 à 12 h.

 

Détails des éléments importants du calendrier en cliquant  : ICI

Le barème en cliquant : ICI

La carte de France des barres en 2022 en cliquant : ICI

Evolution des barres en France depuis 2017 en cliquant : ICI

Analyses Mouvement INTER 2022 en cliquant : ICI

Table d’extension si vous n’êtes pas affecté sur un de vos voeux : ICI

STAGIAIRES 2022-2023, la spécificité en cliquant : ICI

Fiche de mandatement SNEP, pour une aide au suivi de votre dossier en cliquant : ICI

Pour toutes informations complémentaires contacter :

par email : snep.besancon@gmail.com, ou Christelle Videira au 06 71 50 49 88

Lire la suite

STAGE PÉDA les 24 et 25 Nov 2022 (mise à jour 17 Nov)

SPORTS COLLECTIFS : Un moment de formation, d’échange et de partage. Plus de 70 collègues inscrits !!!

Nous sommes heureux de vous inviter aux journées de formation EPS qui se dérouleront à Besançon les jeudi 24 et vendredi 25 novembre 2022.
Ce stage sera axé sur la problématique de l’enseignement des sports collectifs. Le Handball et le Volley-ball seront les activités abordées principalement mais nous évoquerons également le Futsal, le Rugby, l’Ultimate et le Basket-ball à travers des comptes rendus de pratiques.
De nombreux intervenants de l’académie et du Snep national. Moment de partage, de rencontre et de convivialité, à l’heure où nos formations de secteurs disparaissent, nous vous attendons nombreux pour cet évènement.
Vous êtes plus de 70 inscrits.
Le jeudi matin, vous êtes convié(e)s au gymnase du lycée Ledoux de Besançon à partir de 9h15 pour un café-croissant. Il est possible de se garer soit au lycée Ledoux, soit le long de l’avenue des Montboucons (voir plan en PJ), mais également au parking du pôle handball ou encore au CIS (5mn à pied).
Vous trouverez ci-dessous le programme du stage et les modalités pour vous rendre sur place.

Programme détaillé en cliquant (mise à jour au 17 Novembre 2022) : ICI

PLAN pour vous rendre sur les lieux du stage : ICI

Modalités d’inscriptions pour votre établissement en cliquant : ICI

 

POUR RAPPEL : CE CONGÉ EST DE DROIT :

– Il ne peut pas être comptabilisé au même titre que les autorisations d’absence.
– MODÈLE DE DEMANDE DE CONGÉ POUR FORMATION SYNDICALE (fournit par le SNEP), demande à envoyer au Recteur (ou au directeur de service) PAR VOIE hiérarchique
– Votre chef d’établissement ne peut pas émettre un avis défavorable et doit transmettre votre demande au Recteur (veillez à ce qu’il le fasse).
– Respectez les délais : demande faite au recteur au plus tard 1 mois avant le stage.
“A défaut de réponse expresse (du Recteur) au plus tard le 15ème jour qui précède le début du stage, le congé est réputé accordé” (Art.3 du décret n°84.474 du 15 juin 1984).
– Si vous avez des doutes sur votre participation, posez votre demande, il sera temps d’annuler par la suite.
– Les attestations de présence demandées par l’administration vous seront remises à l’issue du stage.
– SI VOUS ÊTES HORS DÉLAIS, PAS D’AUTOCENSURE, faite tout de même la démarche. Dans ce cas, envoyez en plus de la voie hiérarchique une copie de votre demande de congé directement au rectorat avec la mention : “copie transmise directement vu l’urgence, original suit par voie hiérarchique”. Faites de même si vous pensez que votre chef d’établissement risque de faire “traîner” la transmission.

Lire la suite

Indice de positionnement social des collèges 2022 – Académie de Besançon

Vous l’avez sûrement vu passer: l’état a été obligé (par un tribunal, pas par sa volonté de transparence…) de publier les IPS (indice de positionnement social) des établissements (écoles et collèges) scolaires.

IPS : L’indice de position sociale (IPS) permet d’appréhender le statut social des élèves à partir des professions et catégories sociales (PCS) de leurs parents. Pour chaque PCS, la valeur numérique de l’IPS correspond à un résumé quantitatif d’un ensemble d’attributs socio-économiques et culturels liés à la réussite scolaire.

Ces données sur « l’indice de position sociale » des écoles et collèges confirment à quel point l’école privée sous contrat se préoccupe peu de mixité sociale. Un « tabou » qui pèse lourd sur l’école publique, qui concentre toutes les difficultés.

Voici toutes les données pour notre académie :

Indice de positionnement social – DOUBS – 2022

Indice de positionnement social – HAUTE SAONE – 2022

Indice de positionnement social – JURA – 2022

Indice de positionnement social – T. de BELFORT – 2022

Retrouvez l’ensemble des documents sur le site du gouvernement en cliquant : ICI

Lire la suite

AUDIENCE RECTORAT 6 OCT 22 : Gestion des ressources humaines en EPS

Nous avons demandé une audience au rectorat pour évoquer la gestion de ressources humaines. Cette problématique RH est notamment visible au niveau des TZR. Nous avions envoyé une enquête « conditions de travail » à la trentaine de TZR qui subsiste dans notre académie et nous nous sommes appuyés sur leurs réponses. Il apparaît de manière évidente que leurs conditions de travail se sont fortement dégradées au fil des années : augmentation des remplacements « hors zone », non prise en compte des vœux formulés, pressions pour accepter des heures supplémentaires, « oubli » des forfaits UNSS…Les affectations sont souvent faites en dépit du bon sens, sans prise en compte de la situation personnelle des collègues, parfois même en omettant des éléments de leur situation professionnelle (temps partiels par exemple).

C’est la conséquence directe de la suppression du dialogue social (Loi de Transformation de la Fonction Publique votée par le gouvernement Macron) et d’une gestion unilatérale de l’administration. Il en résulte donc des collègues en souffrance, contraints d’effectuer de longs déplacements (parfois jusqu’à 3h/jour), souvent sur plusieurs établissements. Dans un contexte d’inflation et de hausse du coût de la vie et du prix des carburants, certains collègues ne tiennent plus. Où est l’humain dans cette gestion ?!

Malgré nos nombreuses alertes, nous n’avons pas le sentiment d’avoir été entendus, le rectorat restant sourds à nos arguments. Quand nous leur parlons de problématiques de gestion humaine, on nous répond que les textes règlementaires sont respectés. Résultats : des collègues sont en arrêt de travail, des contractuels (quand il y en a) pour les remplacer, quand d’autres solutions sont possibles (si on connait vraiment la réalité de terrain), solutions qui selon nous serait parfois plus rentables pour le rectorat du point de vue des frais de déplacement.

Nous avons dénoncé également une communication parfois malveillante envers les collègues TZR (témoignages issus de notre enquête). A cette dénonciation, le rectorat s’offusque et ne reconnait pas ce fait pourtant bien réel.

La délégation du SNEP-FSU est ressorti de cette audience frustrée, avec le sentiment que les collègues sont utilisés, placés ici ou là au gré des besoins, avec une volonté de rentabilisation des ressources humaines. Les propositions que nous avons faites n’ont pas été retenues. Cette vision à court terme engendre de la colère et de la frustration pour tout le monde. Il devient urgent de rétablir un vrai dialogue social dans notre académie, pour que la gestion des ressources humaines retrouve son sens initial et que l’Humain soit replacé au centre des préoccupations de l’administration.

Lire la suite